Diocèse de Kinkala : Célébration des noces d’argent du diocèse, ordination de cinq diacres et lancement du synode diocésain

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dimanche 30 septembre 2012, Mgr Louis Portella Mbuyu, évêque de Kinkala, a présidé une messe solennelle à la place mariale de la cathédrale Sainte-Monique de Kinkala, pour célébrer le  25ème anniversaire de la fondation du diocèse, son 10ème anniversaire d’épiscopat; messe au cours de laquelle il a, également, ordonné cinq diacres. A cet effet, trois évêques, NN.SS Anatole Milandou, archevêque métropolitain  de Brazzaville, Daniel Mizonzo, évêque de N’kayi, vice-président de la C.e.c (Conférence épiscopale du Congo), ordonné évêque le même jour que Mgr Portella, et Jean Gardin, évêque d’Impfondo, lui ont témoigné leur fraternité en concélébrant avec lui. Une centaine de prêtres, aussi bien du diocèse que ceux venus de tous les autres diocèses du Congo ont, également, concélébré avec l’évêque de Kinkala, qui a décidé d’organiser un synode diocésain, qui va se dérouler jusqu’en 2014.

Au début de la messe animée conjointement par la chorale diocésaine et le chœur diocésain de la schola populaire du diocèse de Kinkala, l’abbé Bienvenu Manamika Bafouakouaou, vicaire général dudit diocèse, a présenté l’historique du diocèse qui célébrait son 25ème anniversaire. «Lorsque le diocèse de Kinkala est érigé en 1987, avec pour premier évêque résident Mgr Anatole Milandou, qui est intronisé, le 27 décembre 1987, à Kinkala, il compte 13 paroisses. Le siège du diocèse étant à Kinkala, l’église Sainte-Monique devint la cathédrale, avec pour premier curé, l’abbé Dominique Kimbembo. Mgr Jean-Pierre Gallet est nommé économe diocésain. Nommé le 16 octobre 2001 par le pape Jean-Paul II, Mgr Louis Portella Mbuyu est intronisé, après son ordination épiscopale à Rome, le 10 février 2002, à la place mariale de la cathédrale Sainte-Monique de Kinkala. (. . .) Du point de vue du personnel, le diocèse de Kinkala compte, actuellement, 62 prêtres, 19 séminaristes, 19 religieux et 13 religieuses de différentes congrégations, dont celles des sœurs du Sacré-Cœur de Jésus et Marie, accueillies par Mgr Anatole Milandou, de Saint Joseph de Cluny, installées à Kindamba, à Mindouli et de la Divine Providence de Ribeauvillé, basées à Voka», a fait savoir, en substance, le vicaire général. 
Ensuite, l’abbé Jean Jacques Daniel Kouatouka a procédé à l’appel et à la présentation des cinq candidats au diaconat. Il s’agit des abbés Arcadius Blaise Martial Matouvouengui, Destin Judicaël Magnet, Gabin Massamba, Narèvh Balmond Manima et Roland Gauthier Nsana Bakarila, qui ont, chacun de son côté, eu un parcours scolaire brillant, quoique perturbé par les différents conflits armés qui ont ensanglanté le pays.
Au cours de l’homélie prononcée, successivement, en français et en lari, langue liturgique du diocèse, Mgr Louis Portella Mbuyu a passé en revue les différentes voies et stratégies susceptibles de conduire le troupeau de Dieu dont il a la charge, vers un mieux-être sur tous les plans, à la suite de toutes les épreuves que ce diocèse a connues. C’est ainsi qu’il a exhorté les fidèles chrétiens à être de vrais artisans de la justice, du pardon et de la réconciliation, en se démarquant de tout ce qui peut conduire à la destruction et à la division. 
Vers la fin de la messe, au nom de ses confrères nouvellement ordonnés diacres,  l’abbé Gabin Massamba a prononcé le mot de remerciements, à l’endroit de tous ceux qui leur ont permis d’arriver au stade transitoire du diaconat, en vue de l’ordination sacerdotale. Puis, l’abbé Ildevert Mathurin Mouanga a défini le synode ainsi que les motivations et l’intérêt de son organisation dans le diocèse de Kinkala.
Peu avant le rite d’envoi, Mgr Anatole Milandou a exprimé son soutien et sa sympathie à l’évêque de Kinkala, son successeur sur ce trône épiscopal, en relatant, brièvement, ce qui a justifié sa présence à Kinkala, alors qu’il était attendu à Goma Tsétsé, aux côtés de l’évêque de Gaoundéré, venu du Cameroun, pour la rencontre annuelle des membres de la confrérie Saint-Michel.
Intervenant en dernier lieu, Mgr Louis Portella Mbuyu a rendu un vibrant hommage à son illustre prédécesseur, en soulignant que commencer un diocèse est une tâche délicate, exigeante et rigoureuse.
Signalons que plusieurs autorités politico-administratives et militaires, aussi bien de la localité que du pays, ont pris part à cette fête diocésaine. Au nombre de ces personnalités, il y avait les ministres Guy Brice Parfait Kolélas, qui est aussi député de Kinkala, Alain Akouala-Atipault, Michel Mampouya, vice-président du conseil économique et social, Louis Bakabadio, conseiller du chef de l’Etat, Laurentine Milongo, administrateur-maire de Boko, etc.
Dans la foule des participants rassemblés sur cette place mariale de Kinkala, se retrouvaient, fondus dans l’anonymat, des parents, amis et connaissances des ordinands, des fidèles chrétiens venus aussi bien du diocèse jubilaire, de l’archidiocèse de Brazzaville que des autres diocèses du pays, des religieux et religieuses de différentes congrégations œuvrant aussi bien dans le diocèse à l’honneur que dans les autres diocèses du pays. Parmi ces consacrées, on pouvait distinguer la présence de Sr Lydia Portella, sœur aînée de l’évêque jubilaire et fondatrice de la Congrégation des sœurs missionnaires de Nazareth. L’évêque de Kinkala a offert, à sa résidence, un apéritif et un repas fraternels à ses illustres invités, moment au cours duquel un «joyeux anniversaire» lui a été chanté.

Gislain Wilfrid BOUMBA

Informations supplémentaires