Partenariat gouvernement total e p congo total e p congo procede a la remise des cartes geologiques au ministere des mines et de la geologie

0

Certes, le processus de numérisation Maison du parcours du patient est désormais en cours en Italie également, possible grâce à une plateforme comme la nôtre qui, à travers des Cliniques Virtuelles, permet d’orchestrer et de distribuer des contenus et des services nécessaires pour prévenir une maladie ou gérer une condition médicale.

Contact médical 24h/24 et 7j/7Les réformes des soins de santé des années 1990 ont certes permis une réduction des coûts de gestion, mais n’ont pas été en mesure de garantir la centralité du patient dans la dynamique complexe de l’excellent système de santé italien.

Les nouvelles technologies permettent une vision holistique de la situation du patient sous traitement

  1. Améliorent l’efficacité de l’activité professionnelle du médecin et, surtout, assurent une prise en charge moderne des pathologies les plus fréquentes qui passent généralement de l’aiguë au chronique.
  2. Un contact médical 24h/24 et 7j/7 avec la possibilité d’interagir de manière synchrone par vidéo ou de manière asynchrone via chat et de partager des fichiers, rapports, images, photos,
  3. Les nouvelles technologies permettent une vision holistique de la situation du patient sous traitementpeut faciliter la prise en charge des patients, améliorer la prévention ainsi que favoriser une réduction de l’accès aux urgences. , qui regorgent la plupart du temps de situations facilement gérables numériquement.

En Italie, grâce à Paginemediche, il a été possible jusqu’à présent d’offrir plus de 100 000 consultations par chat et plus de 300 000 services de télémédecine ont été fournis l’année dernière. Nous avons créé diverses initiatives de connexion médecin-patient pour soutenir la prévention, par exemple en collaboration avec L’Oréal La Roche Posay et Sidemast, en soutenant les Journées .

Portes Ouvertes du Mélanome, ou la prise en charge d’une pathologie comme le psoriasis ou le surpoids/obésité, donnant lieu à des des initiatives telles que celles créées en collaboration avec AbbVie (Psoriasis Live) et avec Novo Nordisk (Together Pesa Meno).Intégration des dispositifs médicaux dans les plateformes numériques

Les établissements hospitaliers ont reconnu le rôle central de la télémédecine et le soutien que les dispositifs médicaux peuvent apporter dans la surveillance à distance des patients, comme l’a démontré l’Ulss 3 Serenissima Venezia qui, l’année de la pandémie, a choisi la plateforme Paginemediche pour lancer de nouvelles normes de soins personnels innovants à un niveau national.

  1. Les patients cardiaques, équipés d’un appareil multiparamétrique, peuvent détecter certaines données, telles que l’ECG, la saturation en oxygène, la température, la fréquence cardiaque, la pression artérielle, le poids corporel grâce à une échelle d’impédance.
  2. Toutes ces données sont intégrées via Bluetooth avec Paginemediche et permettent de démarrer la télésurveillance à distance du patient souffrant d’insuffisance cardiaque.

2023 sera l’année où de plus en plus de dispositifs médicaux pourront s’intégrer aux plateformes numériques de santé et de télémédecine comme la nôtre et favoriser une meilleure prise en charge des patients chroniques ainsi que déterminer la possibilité d’intervenir rapidement et faciliter la prévention d’une certaine maladie.

Quelques appareils déjà intégrés à Paginemediche

La nouvelle année verra encore plus de développement et d’adoption de solutions de médecine numérique et de thérapeutique numérique. Cependant, ces solutions innovantes devront être de plus en plus orchestrées par des plateformes et donc incluses dans les parcours de soins numériques.

  1. Les Programmes de Soins Numériques (DCP) de Paginemediche sont en fait des programmes numériques pour la gestion de pathologies spécifiques ou de conditions scientifiquement validées qui permettent en peu de temps de mettre en œuvre des protocoles standardizes.
  2. De prise en charge des patients (basés sur des lignes directrices) ou de soutenir l’observance du traitement, surtout à partir d’un point de vue comportemental (et donc amélioration de la qualité de vie) ou encore pour faciliter le suivi des contrôles.

Orchestration des solutions de médecine numérique et de thérapies numériques

Orchestration des solutions de médecine numérique et de thérapies numériquesPaginemediche a expérimenté l’utilisation des DCP pendant la période pandémique, en mettant en place une solution d’accompagnement pour le suivi des patients paucisymptomatiques du Covid19 sous gestion à domicile, qui a enregistré la participation de plus de.

2 000 médecins généralistes en seulement deux mois et a permis de gérer plus de 300 000 personnes, réduisant ainsi l’hospitalisation des patients non graves et donc la surcharge des hôpitaux déjà durement éprouvés.

  • La surveillance à distance des patients (RPM), rendue possible par les programmes de soins numériques, sera l’une des pierres angulaires de la médecine du futur,
  • nous permettant d’avoir beaucoup plus d’informations sur l’état des patients sur une base continue et de commencer à passer d’une logique réactive (pilotée par l’apparition des symptômes) à une approche proactive (permise par l’alerte précoce de paramètres anormaux).

Plateformes et solutions multi-parties via des API dédiées.

2023 verra l’adoption des DCP pour la prise en charge de diverses pathologies chroniques. Chez Paginemediche, en collaboration avec APIAFCO, nous avons décidé de commencer ce voyage en accompagnant les patients atteints de psoriasis (voici la présentation du DCP Psoriasis). 5. Informations certifiées

  1. Le contenu continuera à représenter un élément fondamental pour l’adoption de modes de vie corrects et de changements de comportement visant à soutenir à la fois la prévention et la gestion d’une condition/maladie.
  2. Les informations manipulées, mensongères et dangereuses menacent chaque jour le bon accès à la santé : fondamentale en ce sens reste la possibilité de fournir des contenus rédigés ou révisés par des médecins et des professionnels de la santé, scientifiquement validés, comme ceux mis à disposition dans notre Magazine Santé, également accessible à des tiers.

Il sera encore plus important de pouvoir garantir, à travers les programmes de soins numériques dont nous avons parlé au point précédent, l’apprentissage constant des informations de santé, à travers une logique de microlearning, c’est-à-dire l’administration de contenus audio ou textuels de courte durée appuyés par des tests de vérification et contrôle qui permettent à l’utilisateur d’acquérir une conscience nouvelle et croissante de son état et/ou de la gestion associée.